Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Annuaire des formations par métiers

(1) Définition du métier

Voilà le rêve d’une grande partie des jeunes. Partir loin de chez eux, grâce à une activité valorisante et payée. C’est l’occasion pour ces jeunes de participer à une formation personnelle et technique, doublée d’une approche particulière et conviviale de la vie en collectivité.

Au cours d’un second stage, dit de qualification, le stagiaire pourra participer à une formation spécifique, liée à l’animation poney ou cheval.

Pour autant, ce n’est pas une formation professionnelle : « le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur de centres de vacances et de loisirs est destiné à permettre d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et de loisirs » (source texte officiel DRJS).

(2) Ministère concerné

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

(3) Condition d’admission

Il faut au premier jour de la formation être âgé d’au minimum 17 ans. L’inscription se fait directement auprès de l’organisme de formation choisi.

(4) Formation

Le stagiaire reçoit, dès le premier jour, un livret qu’il conservera jusqu’à la fin de la formation. Celle-ci se déroule en 3 parties :

  • une formation générale de 8 jours auprès d’un organisme habilité ;

  • un stage pratique de 14 jours (en 2 séjours au plus), dans un centre de vacances déclaré auprès de la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports (DDJS) ou dans un centre de loisirs sans hébergement ;

  • un stage d’approfondissement qui dure 6 jours ou un stage de qualification qui dure 8 jours, l’un ou l’autre se déroulant auprès d’un organisme habilité.

(5) Diplôme

Il s’agit du brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). Lorsque le stagiaire a terminé sa formation ; il envoie ses 3 certificats à la DDJS puis un jury départemental est chargé de délivrer le diplôme.

(6) Aides financières

Une aide est allouée à chaque candidat par la caisse d’allocation familiale de votre département, parfois la DDJS octroie une aide sur étude du dossier. Il n’est pas rare que l’organisme qui embauche le stagiaire participe financièrement à sa formation.

 Contacts utiles  

  • CEMEA - Association Nationale

  • DDJS (cf. chaque préfecture)

  • FRANCA

  • Ministère da la Jeunesse et des Sports

  • UFCV

Point de vue : On ne sait pas ce que vont devenir le BAFA ou le BAPAAT suite à la mise en place des nouveaux brevets professionnels sportifs. On peut imaginer que le BAFA perdure puisqu’en fait il est un diplôme de bénévole. On ne peut que conseiller à tous les jeunes de participer à ce type de formation et de se former aux techniques équestres afin de se faire embaucher durant l’été ou les vacances scolaires pour une activité équestre. Ces séjours constituent un bon moyen de travailler dans l’animation, auprès des chevaux.

   
   
   
© ALLROUNDER