Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Présentation

Dans les années 1970, existait une association nationale appelée Fédération d’équitation française (FEF) qui ne regroupait que les cavaliers classiques, alors que, parallèlement, existaient une association nationale gérant les poneys (le Poney club de France) et une association de tourisme équestre (l’Association nationale de tourisme équestre : ANTE).

Dans les années 1980, Jean François CHARY, président de la FEF, sous la pression du ministère des sports, propose aux trois associations nationales de se regrouper. Ainsi sera créée la Fédération française d’équitation (FFE). Les années 1990 seront à peine suffisantes pour faire de cet assemblage une vraie entité représentative. Il faut dire que les conflits d'intérêt ne plaident pas pour que cette construction (presque contre nature) puisse se faire.

Pourtant, le 14 décembre 1999, l’assemblée générale vote la réforme des statuts de la FFE et le 21 mars 2000 ont lieu les premières élections de cette nouvelle FFE. Les statuts prévoient l’incorporation des trois délégations, poneys, tourisme et équitation sportive, en gardant la spécificité du tourisme équestre qui reste personne morale. Les élections reconduisent Jacqueline Reverdi à la présidence de la FFE. Le comité directeur est composé de 44 sièges. La Délégation nationale aux sports équestres (DNSE) est finalement dissoute le 13 juin 2000 sous réserve, et véritablement le 27 juillet 2000. La Délégation nationale à l’équitation sur poney ne verra sa disparition qu’au mois de juin 2001 et son patrimoine sera alors transféré à la FFE. Les statuts organisent le fonctionnement national de la FFE en comités régionaux et en comités départementaux qui reprennent le même fonctionnement qu’au niveau national (disparition des Délégations régionales d’équitation sur poney, et des Associations régionales de tourisme équestre).

La Fédération a adopté un fonctionnement rythmé sur la vie des clubs établie du 1er septembre au 31 août. Elle convoquera son assemblée générale ordinaire au mois de décembre pendant le salon du cheval. Les actions de la FFE au travers de la Direction technique nationale restent centrées sur le sport équestre : préparation olympique, gestion des relations internationales, relations avec les organisateurs étrangers de compétitions, gestion des équipes de France, suivi de toutes les disciplines, suivi du dossier de formation, pilotage de la convention d’objectif avec le Ministère de la Jeunesse et des Sports. La FFE milite pour une TVA sportive à taux réduit. Elle prépare la rentrée des clubs, les assurances des cavaliers, le fichier des clubs.

Chaque direction s’occupe de ses activités spécifiques, de ses formations et de ses diplômes. Les galops et le concours de sauts d’obstacles pour l’équitation classique et pour les poneys, les galops nature, le TREC et les formations et diplômes liés au tourisme pour la direction tourisme. Depuis le 31 décembre 2000, faisant suite au vote de la loi le 6 juillet 2000, les diplômes fédéraux (BAP, ATE, GTE) ne sont plus homologués par l’Etat. Mais le texte de loi de juin 2001 a repoussé cette date fatidique au 31 décembre 2002  pis en juillet 2007.

Contacts utiles

  • Fédération française d’équitation (FFE)
  • Parc équestre (secrétariat)
   
   
   
© ALLROUNDER