Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

 
Définition du métier

Plusieurs noms désignent ce métier. En effet, on parle « d’aide vétérinaire », de « secrétaire vétérinaire » (pour l’« assistant vétérinaire », voir le chapitre suivant). En réalité, cette formation prépare des hommes et des femmes à un exercice polyvalent dans un cabinet vétérinaire. Ainsi pourront-ils tout aussi bien assurer la comptabilité, le secrétariat, les soins courants, l’aide lors des opérations chirurgicales. Le salaire de la première année est de 50 % du SMIG et de 65 % la deuxième année. Ensuite, il faut compter un salaire horaire de 8 € brut.

Ministère concerné par la formation

Ce diplôme est du domaine du Ministère de l’Agriculture.

Condition d’admission à la formation

Cette formation s’adresse à des jeunes de 18 à 26 ans. L’entrée en formation dans une des trois écoles qui préparent au diplôme « d’auxiliaire spécialisé vétérinaire » se fait au minimum sur présentation d’un brevet d’étude professionnelle (BEP) ou d’un équivalent.

Formation

Elle se déroule sur deux années, soit en condition d’apprentissage, soit en contrat de qualification. Dans les deux cas, l’étudiant doit trouver un employeur vétérinaire auprès duquel le stagiaire passera 3 semaines chaque mois. La semaine restante se déroule à l’école. Le contenu de la formation est large : environnement professionnel, comptabilité, secrétariat, hygiène, législation, pharmacie, technique de soins, assistance chirurgicale, connaissance animale. Elle se déroule obligatoirement dans un des trois centres nationaux de formation en alternance (CNFA) : Blanquefort (Gironde), Aix en Provence et Maisons-Alfort.

Diplôme

Il s’agit d’un diplôme d’Etat, mais seulement trois écoles le préparent. Il est référencé sur une convention collective. Il est homologué nationalement (décret du 03/01/2001, Journal officiel du 14/01/2001).

Notre point de vue : on n’est évidemment pas vétérinaire lorsque l’on obtient ce diplôme, car la formation n’est pas celle des docteurs vétérinaires. Il sanctionne une polyvalence certaine dont les soins ne représentent qu’une petite partie de l’activité. Il ne faut donc pas se tromper. On est plus secrétaire que docteur. C’est pourtant un bon moyen de vivre auprès des animaux et, avec un peu de chance, auprès des chevaux.

  • CNFA de Maisons-Alfort

  • CNFA de Blanquefort

  • CNFA d’Aix en Provence

   
   
   
© ALLROUNDER