Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Définition du métier

Ce métier médical est exercé par ceux qui ont obtenu leur diplôme de docteur vétérinaire, tout en étant spécialisés dans les soins pour les chevaux. Le choix d’exercer son art sur des chevaux au terme de ses études est accessoire ou opportuniste, facilités si l'on a des affinités pour cet animal. Le vétérinaire équin se déplace beaucoup, puisqu’il doit se rendre sur les lieux des incidents ou des traitements (vaccination,…). Le travail d’un vétérinaire est vaste allant de la vaccination à la chirurgie en passant par les soins conjoncturels (colique, fourbure), le signalement sous la mère ou la confection d’un livret. Pour ceux qui aiment les animaux, et plus précisément les chevaux, ce métier est extraordinaire. En revanche, la formation est longue et l’obtention de son diplôme est le fruit d’une grande activité étudiante.

Ministère concerné par la formation

Le Ministère de l’Agriculture gère les formations et les diplômes des vétérinaires.

Condition d’accès à la formation

Avant tout, la réussite au concours d'entrée à l'Ecole nationale vétérinaire (ENV) est incontournable. Cette épreuve a la réputation d'être très difficile. Quatre écoles vétérinaires existent : Maisons-Alfort, Lyon, Toulouse et Nantes.

Trois concours ouvrent la voie aux études :

  •  Concours A, passé au terme d’une année de classe préparatoire, permettant aux lauréats d’entrer en deuxième année du premier cycle,
  • Concours B, ouvert aux titulaires d'un DEUG, science et technologie, mention science de la vie, permettant aux lauréats d’entrer en première année du deuxième cycle,
  • Concours C, ouvert aux titulaires d'un BTSA ou d’un DUT, permettant aux lauréats d’entrer en première année du deuxième cycle.

Diplôme

Le diplôme qui valide la formation est le diplôme d'Etat de docteur vétérinaire. L’étudiant peut arrêter ses études à l’issue du diplôme d’Etudes fondamentales vétérinaires d’assistant vétérinaire (DEFV) ou finir le cursus complet par la soutenance d’une thèse qui donne le titre de docteur vétérinaire. On peut également préparer un diplôme d’études spécialisés vétérinaires (DESV) ou encore passer un certificat d’études approfondies en médecine et chirurgies des équidés.

Formation

La formation vétérinaire dure six à neuf ans, selon que l'on arrête ses études à la thèse de doctorat ou que l'on aille jusqu'au diplôme d'études spécialisées vétérinaires.

  •  Premier cycle : formation scientifique en biologie, physique et chimie (sur 2 ans).
  • Deuxième cycle : formation théorique, pratique et clinique (sur 3 ans) qui est sanctionnée par le diplôme d’études fondamentales vétérinaires d'assistant vétérinaire (DEFV).
  • Troisième cycle : formation à des activités professionnelles diversifiées ou à la recherche.

 La soutenance d'une thèse de doctorat est obligatoire pour exercer à son propre compte. Le vétérinaire peut alors préparer le diplôme d'études spécialisées vétérinaires sur trois ans.

Emploi

Environ 13560 vétérinaires sont recensés en France (dont plus de 8000 libéraux). L’association des vétérinaires équins compte plus de 300 membres dont une cinquantaine n’exercent que sur les chevaux. On estime que la moitié travaille en solitaire et l’autre moitié au sein d’une association professionnelle.

Point de vue: ce métier intéresse de plus en plus de jeunes, mais les études sont longues et l’accès est particulièrement difficile. En tout état de cause, être vétérinaire représente un beau métier de relation avec les animaux.

  •  Association des vétérinaires équin français
  • Ecoles nationales vétérinaires (Maisons-Alfort, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • Syndicat national des vétérinaires français
   
   
   
© ALLROUNDER