Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Définition du métier

Le premier garçon veille à la bonne marche de l’écurie, gère l’alimentaire et les soins aux chevaux. Il est le second de l’entraîneur et est à même de le remplacer en son absence. Le premier garçon est considéré comme un contremaître et, en général, il a une position de cadre dans l’entreprise.

Ministère concerné par la formation

Le Ministère de l’Agriculture pour les diplômes cités ci-dessous.

Condition d’accès à l’exercice de ce métier

Les diplômes d’accès peuvent être ceux d’entraîneur, de soigneur d’équidés. L’accès peut se faire aussi par promotion interne.

Diplôme

Aucun diplôme spécifique puisque cette activité est une extension d’autres métiers. Les diplômes les plus proches de ce type de métier sont les certificats d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) de soigneur ou de lad. Ces diplômes de niveau V correspondent à une formation et un diplôme de base.

Formation

Aucune formation particulière hormis celle de soigneur ou de lad.

Emploi

Au delà de cette activité, le salarié peut accéder à l’emploi d’entraîneur.

  • Centres de formation AFASEC

  • Centre de formation des apprentis du trot

  • CNFAEC

Point de vue : un des nombreux emplois du monde de la course. Vous avez intérêt à vous former. Comme dans tous ces métiers et emplois, peu de places sont disponibles. Vous devez bien réfléchir avant de vous engager sur cette voie. Ces réserves ne doivent pas empêcher les passionnés de faire ce métier s’il leur convient.

 

 

 

 

   
   
   
© ALLROUNDER