Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Définition du métier

Le métier de transporteur de chevaux est avant tout celui de transporteur de marchandises (LOTI – article 34). Le cursus de formation concerne celui du simple chauffeur comme celui du chef d’entreprise de transport.

Il faut savoir que les transports de chevaux sont parfois gratuits (vous faites voyager le cheval par un ami) ou bien sont payants (ils sont effectué par un transporteur indépendant, LOTI - article 34).

Ministère concerné par la formation

Le Ministère des Transports gère ce métier.

Condition d’accès

Pour être salarié d’une entreprise de transport, il faut posséder le permis de conduire C (poids lourd jusqu’à 12,5 tonnes) ou le permis E (remorque - article 125 - 2), conformément au Code de la route (article 124). Pour passer ces examens, vous devez avoir 18 ans révolus (article 124 - 1).

Diplôme

Le permis de conduire est obligatoire.

Formation

Pour pouvoir travailler dans cette activité, vous devrez non seulement obtenir votre permis de conduire les véhicules poids lourds, mais en plus, suivre une formation obligatoire dispensée dans des centres de formation agréés à l’embauche, pendant 4 semaines,puis tous les 5 ans, pendant 3 jours.

La loi du 6 février 1998 a généralisé la formation obligatoire pour tous les conducteurs routiers professionnels : salariés ou non-salariés, en compte d’autrui ou en compte propre, transporteur de marchandises ou de voyageurs. Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez vous adresser à la direction régionale de l’équipement de votre département.

Emploi

Vous pourrez vous faire embaucher par un transporteur ou créer une société. Pour obtenir le statut de transporteur et effectuer un transport routier de marchandises pour le compte d’autrui avec des véhicules d’un poids maximal autorisé, supérieur à 3,5 tonnes ou d’un volume utile supérieur à 14 m3, l’inscription au registre des transporteurs est obligatoire. Pour cela, trois conditions sont à remplir :

  • avoir une capacité financière égale à un capital de 3200 € par véhicule ou de 160 € par tonne de poids maximal autorisé pour chaque véhicule ;

  • présenter le bulletin n° 2 du casier judiciaire vierge ;

  • avoir réussi le passage d’un examen écrit de 70 questions et d’une épreuve de gestion (équivalence sous condition avec certains diplômes de niveau III ou encore avec une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans des fonctions de direction).

Point de vue : pour qui aime voyager, ce métier est idéal. Malheureusement, les cavaliers qui font le plus de kilomètres sont les cavaliers professionnels et les embauches sont rares. La plupart du temps, des grooms font office de chauffeur. Des transports de chevaux se font à titre bénévole. Attention alors aux problèmes d’assurances ! Un accident est vite arrivé et certaines affaires de transport ont défrayé la chronique judiciaire par le passé.

   
   
   
© ALLROUNDER