Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Définition du métier

Le métier de vendeur réclame des aptitudes particulières : de l'écoute, de la gentillesse, de la patience et des réponses professionnelles adaptées. En conséquence, des grands magasins de sports, des selliers ou des supermarchés possédant un rayon sport, sont de plus en plus nombreux à faire appel à des vendeurs pointus dans le domaine du matériel équestre de sport, de tourisme ou de dressage (vêtements, matériel de contention, sellerie, aliments, etc.).

Cette activité professionnelle peut être un moyen d'évoluer et d’adopter un fonctionnement familial plus classique, avec des horaires moins contraignants que ceux d'un moniteur par exemple.

Ministère concerné par la formation

Aucun spécifique.

Formation

L'idéal est de suivre une formation commerciale et parallèlement de devenir un cavalier émérite. La chaîne de magasins « Go Sport » a ouvert une formation spécifique avec l'Ecole supérieure de commerce à Grenoble, permettant sur une année de former des responsables de rayon d’équitation.

Condition d’accès à la formation

Les candidats doivent avoir fait au minimum deux années universitaire après le baccalauréat, avoir moins de 26 ans et le galop 5.

Condition d’accès à l’exercice de ce métier

Les niveaux galop 5 à 7 sont le minimum requis et certains diplômes (ceux de groom, de cavalier d'équitation western) seront un plus pour l’employeur.

Pour être chef de rayon ou vendeur spécialisé dans ce type de commerce, les expériences professionnelles et sportives sont indispensables. Le choix des responsables de structure se portent plus facilement sur des cavaliers de haut niveau que sur des professionnels de la vente, fussent-ils diplômés.

Emploi

La plupart des grandes surfaces sportives ouvrent des postes selon les sports pratiqués. Ce secteur constitue donc une manne d’emplois divers. En tous cas, des rayons d’équitation ont été mis en place. Déposer son curriculum vitae et sa lettre de motivation, en frappant à plusieurs portes, ne doit toutefois pas vous faire peur.

Point de vue : pour ceux qui aiment le cheval, la proximité avec les animaux sera aléatoire. Cet emploi s’offre à des cavaliers en exercice. Et pourquoi ne pas allier dans un même emploi ses compétences avec sa passion : vendeur pour le salaire et le cheval pour les coups de cœur.

   
   
   
© ALLROUNDER