Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Les organisations nationales

Présentation

Le mouvement des Maisons familiales rurales (MFR) est une association loi de 1901 qui fédère en France 500 associations, dont 450 maisons familiales rurales, instituts ruraux, centres de formation et de promotion et 50 associations fédératives. Les MFR doivent leur création à l'initiative de quelques familles du Lot-et-Garonne. Elles décident en 1935, d'offrir à leurs enfants une formation adaptée à la vie rurale et organisent un cours professionnel en alternance. En 1937, les familles réunies achètent une maison à Lauzun, chef-lieu de canton du Lot-et-Garonne. Première maison familiale, elle sera le siège des premières formations.

Aujourd’hui, une maison familiale est une association de familles et de professionnels engagés pour satisfaire la formation des jeunes. Maintenant 1000 associations de MFR sont implantées dans 30 pays avec, comme fond politique, la formation des jeunes et celle des adultes ainsi que le développement du milieu dans un esprit de solidarité, tout en restant attachées aux valeurs humaines et familiales.

Chaque année, plus de 54 000 jeunes et 6 000 adultes bénéficient des actions de formations par alternance, animées par 4 100 moniteurs. Ces moniteurs sont formés à la formation et à la pédagogie dans un centre national situé à Chaingy (Loiret). La coordination des actions est attribuée aux fédérations départementales et régionales qui assurent ainsi la cohérence interne au mouvement. Le président anime le conseil d'administration national constitué des représentants des associations. Ces établissements proposent des filières de la classe de 4e au brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), en formation initiale, par alternance, en formation continue pour les adultes, en apprentissage pour préparer aux métiers de l'agriculture, de l'agroalimentaire de l'environnement et des services. Le choix d'accueillir les jeunes sous divers statuts permet à chacun de réussir son cursus professionnel en respectant sa personnalité (54 000 jeunes par an). Les adultes souhaitant se perfectionner suivent des stages dont la durée et le thème correspondent à leur objectifs professionnels (6000 adultes par an).

En classes de 4e et de 3e technologiques et préparatoires, existe un support Cheval. On trouve ensuite :

  • la préparation au certificat d'aptitude professionnel agricole (CAPA) de palefrenier soigneur en formation initiale, maréchal-ferrant, lad driver et lad jockey en formation continue ;
  • le brevet d'enseignement professionnel agricole (BEPA) pour les activités hippiques (entraînement du cheval de compétition et production des chevaux) et en formation continue et apprentissage (maréchalerie, élevage équin, accompagnement de randonnées équestres et entraînement du cheval de compétition) ;
  • un baccalauréat professionnel de conduite et gestion de l'exploitation agricole (production du cheval) en formation initiale et par contrat de qualification ;
  • un brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) de production animale (support Cheval), par contrat de qualification ;
  • le brevet d'État d'éducateur sportif (BEES 1er degré), moniteur d'équitation.

Contact utile

Union nationale des maisons familiales et rurales d'éducation et d'orientation

   
   
   
© ALLROUNDER