Gilbert de Keyser  la filiere equestre

 

 

Présentation

L'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) est un établissement public d’Etat créé en 1967, rattaché au Ministère de l’Emploi et de la Solidarité. L’établissement est fortement décentralisé grâce à un réseau de 1000 implantations. Sa mission est d’améliorer le fonctionnement du marché du travail et d’être un intermédiaire actif entre l’offre et la demande. L’ANPE / POLE EMPLOI a pour objectif de satisfaire les attentes des demandeurs d’emploi et celles des employeurs, et de rendre le marché du travail plus fluide, transparent, moins discriminatoire. Les engagements définis dans le troisième contrat de progrès 1999-2003 signé entre l’Etat et l’Agence se distinguent des deux précédents par l’effort important engagé pour lutter contre le chômage de longue durée et l’exclusion, et réussir l’insertion professionnelle des jeunes.

Afin d’assurer sa mission de service public, l’ANPE / POLE EMPLOI s’appuie sur 17 700 agents répartis dans 860 unités, un réseau de partenaires, et des engagements sur la qualité des services qu’elle déploie. En 1999, 500 000 entreprises ont confié 3 030 000 offres à l’Agence dont 2 638 000 se sont traduites par une embauche. Les services de l’ANPE sont déconcentrés :

  • 22 directeurs régionaux coordonnent l’action de 116 directeurs délégués sur la métropole.
  • Quatre directions déléguées assurent la responsabilité des départements d’outre-mer. Pour mieux assurer le suivi des bénéficiaires du "nouveau départ", l’Agence collabore avec les missions locales et les permanences d’accueil, d’information et d’orientation (PAIO). En 1999, celles-ci ont reçu 30 % des jeunes entrés dans le dispositif.

L’ANPE / POLE EMPLOI est aussi présente sur le terrain de l’alternance par des partenariats avec les organismes paritaires et les conseils régionaux. Depuis 1998, l’ANPE et l’Association de formation professionnelle des adultes (AFPA) travaillent en étroite complémentarité afin de faciliter l’accès des demandeurs d’emploi à la formation. En 1999, 96500 personnes ont bénéficié du service intégré d’appui au projet professionnel offert par les deux organismes.

Les stages

  • Stage d'accès à l'entreprise (SAE) : ce stage permet à un demandeur d'emploi d’acquérir une formation adaptée avant d’être embauché ou à un salarié d'obtenir une qualification supérieure libérant ainsi son poste de travail pour l’embauche d’un demandeur d’emploi. Le stagiaire doit être un demandeur d'emploi inscrit à l'ANPE dont les compétences et la qualification sont proches de celles demandées par l'employeur ou un demandeur d'emploi menacé ou touché par le chômage de longue durée. Dans certains cas, un salarié de l'entreprise peut bénéficier de cette mesure si la formation ainsi acquise permet de libérer un poste pour un demandeur d’emploi.
  • Stage d'insertion et de formation à l'emploi (SIFE) : stage collectif : vous rencontrez de grandes difficultés pour retrouver un emploi, cette formation peut favoriser votre réinsertion. Pour bénéficier de ce stage, vous devez être âgé(e) de 26 ans ou plus et correspondre à l'un des profils suivants : demandeur d'emploi inscrit depuis au moins 12 mois dans les 18 derniers mois, bénéficiaire du RMI ou de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), parent isolé assurant ou ayant assuré des charges de famille, travailleur handicapé, détenu(e) ou ancien(ne) détenu(e). Dans certains cas, le stage est également ouvert aux jeunes de moins de 26 ans bénéficiaires du programme « trajet d’accès à l’emploi » (TRACE).
  • Stage d'insertion et de formation à l'emploi (SIFE) : stage individuel : votre recherche d’emploi demeure infructueuse, vous avez besoin d'une formation individualisée. Pour bénéficier de ce stage, vous devez avoir déjà eu une première expérience professionnelle et avoir besoin d’approfondir vos compétences ou en acquérir de nouvelles. Le stage est ouvert aux demandeurs d'emploi rencontrant des difficultés particulières d'accès à l'emploi et, en particulier, aux personnes de plus de 26 ans, bénéficiaires du dispositif « Nouveau départ ». Votre agence locale définit avec vous, en fonction de votre profil et de votre cursus professionnel, vos besoins en formation. Il peut s'agir de sessions courtes de formation continue organisées pour les salariés d'entreprises ou les demandeurs d'emploi, d'actions de formation spécifique s'il n'existe pas de place, ou bien si la formation nécessaire n'existe pas, etc. Selon les cas, une partie de la formation peut se dérouler en entreprise. La durée de la formation peut varier de 40 à 430 h et se déroule en moyenne sur 150 h. Un conseiller de l'ANPE suit votre parcours. De même, l'organisme de formation établit en fin de stage un bilan des actions menées. Vous serez stagiaire de la formation professionnelle. Selon votre situation au moment de l'entrée en stage, vous serez : rémunéré(e) par l'État, bénéficiaire de l'allocation formation reclassement (AFR), rémunérée par votre Assedic (Association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce) en fonction des droits que vous avez acquis. La demande d'admission au bénéfice de la rémunération par l'État est faite par l’organisme de formation qui vous accueille. Le dossier de demande d’AFR est préparé avec vous et par votre conseiller de l'ANPE qui le transmettra à l’antenne Assedic.

Agence nationale pour l'emploi (ANPE)
adresse nationale
4, rue Galilée
93160 Noisy-le-Grand
www.anpe.fr

   
   
   
© ALLROUNDER